Introduction

1 - La composition

2 - Le cadre du massacre

3 - Les soldats et le contexte historico-politique

4 - Les victimes

 

 

4 - Les victimes

 

 

Les victimes ont toutes les attitudes possibles. Certaines tentent vainement de fuir. D'autres essayent, tout aussi inutilement, d'attendrir le coeur des bourreaux. Un homme à genoux supplie les cavaliers du premier plan. Un groupe de villageois entourent, sur la droite, un autre cavalier.

 

 

Des nombreuses mères ont les mains jointes. D'autres cachent leurs marmots dans leurs jupes ou tentent d'arrêter les bras des soldats.

 

 

Tous ces efforts sont cependant vains. Un bébé est tué dans les bras de sa mère. Les enfants, inconscients de leur sort, sont inexorablement traînés dans la neige et assassinés.

 

 

Plusieurs corps sans vie, nus ou vêtus, parfois tout emmaillotés, gisent sur le sol. Bruegel s'appesantit peu sur le dessin de ces petits êtres sans vie.

 

 

Il préfère peindre avec plus de soin les femmes hurlant de terreur et de douleur, les pères impuissants.

 

 

Accueil